Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 07:47
Il y a des découvertes à faire en se laissant porter au fil des recherches sur internet.
Depuis la lecture de l'histoire racontée par Ajalbert des amours du Général Boulanger à Royat, j'avais essayé d'en connaitre davantage sur "la belle meunière", ce fut l'objet de mon petit article. De Marie Quinton, la belle Meunière, il y en a peu de traces, par contre je découvrais qu'une jeune actrice, Sophie, portait ce nom, qu'un film où elle jouait le rôle principal, était diffusé en DVD, et j'ai pu trouver une présentation de ce film d'une façon plutôt élogieuse "bouleversant" * "délicat et touchant". Dans ces cas, un passage à la médiathèque s'impose, c'est généralement ma démarche, je consulte le site pour vérifier la disponibilité mais déçu de son absence, je n'ai pu qu'exprimer le voeu de l'approvisionner. 
Les mois sont passés, je ne pensais plus à cette demande, dont les agents de la médiathèque m'ont confirmé la prise en compte.
geneviève casileC'est en fin d'été, que j'ai pensé vérifier en rayon si le film était disponible, je fus contenté et l'empruntai immédiatement. Sa visualisation sur l'ordinateur fut un vrai régal. Les acteurs ont le ton juste, l'histoire battie comme un vrai conte est servie par une image splendide. J'ai repassé plusieurs fois ce film sur le grand écran de mon téléviseur, et nous l'avons regardé ensemble avec mon épouse. Elle a reconnu bientôt dans la mère supérieure l'actrice qu'elle avait admirée dans sa jeunesse, quand sa classe de Français allait à Paris assister à de grands spectacles de théâtre, le rôle d'Inès de Castro dans "la Reine Morte" de Montherlant, où Geneviève Casile recevait le grand prix de comédie moderne et que Maurice Escande la faisait entrer à la Comédie Française qu'elle ne quitta qu'après 30 ans. 
Le "pitch"? je le reprends toujours sur le site d'Amazon par KRIK:
Une jeune religieuse orpheline (Sophie Quinton), élevée dans un couvent depuis sa naissance, apprend l'existence d'un frère et part à sa recherche. Elle s'ouvrira à "la vraie vie".
Du même Gérald Hustache-Mathieu, 'La Chatte andalouse', découvert lors de la première édition du festival du moyen métrage de Brive la Gaillarde, m'avait enchanté. Avec la délicieuse Sophie Quinton également, ce moyen métrage était à la fois simple, original, délicat et, d'une certaine façon, libertaire.
Outre ces mêmes qualités, 'Avril' reprend les mêmes motifs : Sophie Quinton en religieuse qui en vient à faire ce à quoi elle n'aurait pas songé, la peinture (rose et bleue), la nature, une vraie humanité, de la sensualité et de la pudeur, ainsi qu'un humour discret.
Sophie Quinton y joue tout en nuances et révèle son véritable talent. Nicolas Duvauchelle et Miou-Miou y sont également excellents. En regardant ce film, on réalise à quel point tant d'autres sont surjoués, ne serait-ce que légèrement ; il suffit de très peu pour faire comprendre une intention, une émotion, ou pour susciter celle-ci chez le spectateur. Et Gérald Hustache-Mathieu sait diriger ses acteurs dans ce sens.
Un seul reproche, lequel contredit partiellement ce que je viens d'écrire : le personnage de la mère supérieure, assez surjoué lui, et dont l'actrice n'a pas l'âge du rôle.

Ce film est un ravissement. Le terme "délicatesse" lui sied parfaitement. Un grand petit film.
La remarque sur le jeu de la mère supérieure, je ne la partage pas, il est aussi juste dans ce cadre de rigueur parfaitement reconstitué, c'est peut-être aussi parce qu'une scène est reprise en détail dans les bonus sur la version double du DVD, celle que j'ai achetée afin de partager ces beaux moments avec famille et amis.
 Sans déflorer les intrigues, ces critiques sont positives.
* "Bouleversant" (sur Amazon.fr)
Magnifique "petit film" magistralement interprété par un trio d'acteurs hors-pair: Miou-Miou qui nous démontre une fois de plus l'étendue de ses talents, la lumineuse Sophie Quinton qu'on aimerait plus souvent et le lui aussi trop rare Clément Sibony. Tout en retenue et en délicatesse, un long métrage qui nous démontre que pour scotcher le spectateur,un bon film n'a pas forcément besoin d'être truffé d'effets spéciaux, d'action et d'hémoglobine... La rigidité de la religion, la fraternité et l'amitié, la force du pardon sont les thèmes abordés dans cette oeuvre que j'ai adorée.
et le générique de fin  chanté par Carlos Cano "luna de abril"  

Partager cet article

Repost 0
Published by Dreamer - dans Blogage
commenter cet article

commentaires

tilly 28/11/2012 16:53


merci Gérard pour cette recommandation, effectivement Sophie Quinton est une jolie actrice et les rôles poétiques et oniriques lui vont bien. Elle était excellente dans Qui a tué Bambi ?


à propos des acteurs qui n'ont pas besoin de surjouer, j'ai vu il y a quelques jours à la télé un film que j'avais raté en salles : La Tête en friche de Jean Becker. Je croyais me rappeler que la
critique l'avait ereinté, pourtant je me suis régalée... Surtout de la finesse de jeu de l'énorme Depardieu, de l'étendue de son registre de petits et grands sourires. On croit le connaître par
coeur, et il nous surprend... Bizarrement d'autres acteurs du même film dans les seconds rôles (par exemple Bouchitey, Claire Maurier, Laspalès...) en font des tonnes, mais c'est pas grave, ça
fonctionne très bien, je soupçonne même le metteur en scène de le faire exprès pour souligner la délicatesse des personnages principaux du film interprétés par Depardieu et Gisèle Casadessus.

dreamer 28/11/2012 17:07



Merci de la visite,  je lis la préface de Don Juan par Gabreil Matzneff, il décrit aussi comment on éreintait au théâtre.



Présentation

  • : Le blog de Dreamer
  • Le blog de Dreamer
  • : Mes recherches, mes collections, mes rencontres, et surtout la démarche à partir d'un rève: vivre des passions sans limite. Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream"
  • Contact

Profil

  • Dreamer
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.

Recherche

Catégories