Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 09:49

Lorsque je commande un livre ancien chez un libraire sur internet ou par catalogue, la mention "envoi de l'auteur" est toujours un attrait supplémentaire, on anticipe l'émotion de la connaissance de l'écriture, du destinataire, de l'expression plus ou moins banale ou affectueuse.

 

 Une autre mention peut parfois surprendre "non coupé", là on se perd en conjectures, est-ce un fonds de libraire ou d'éditeur invendu, est-ce un lecteur boulimique qui a négligé quelques ouvrages de sa bibliothèque par trop encombrée, ou comme je l'ai lu récemment dans un blog, un lecteur découragé par une critique avant même d'avoir ouvert le livre.

Mais cette particularité se trouvera de moins en moins puisque les livres sont depuis longtemps déjà "massicotés" et que les éditions brochées et non coupées ont dû se terminer dans les années 50. Je note cette information sur le livre de poche   créé dzans les années 1950, Folio chez Gallimard et 10/18 chez Plon. "C'est un bouleversement. Maurice Bourdel, le président de Plon, est incrédule quand Paul Chantrel lui annonce que les pages des livres de 10/18 seront coupées."

 

Est-ce un atout qui donne de la valeur au livre si on le collectionne? Peut-être est-ce une garantie de propreté, de non altération: pas de taches, pas d'annotations,  ce que je comprends parfaitement pour une bouteille de vieux Bordeaux, je n'en ressens pas vraiment l'intérêt pour un ouvrage surtout de collection.

 

Alors quel malaise, quelle gène à la réception d'un ouvrage, comme je viens de les ressentir à l'ouverture du petit colis reçu ce matin: un livre d'autobiographie  (de 1951) dédicacé et  ...  "non coupé".

 

Donc le "Bien  sympathiquement" envoi de l'auteur n'a pas décidé à la lecture. Même pas quelques pages, peut être le parcours des quelques feuillets de tête des cahiers a't il suffit au récipiendaire pour juger de l'intérêt de l'ouvrage ou peut-être a't il aperçu ce jugement de l'auteur à propos des amis de son célèbre père "La cordialité qu'ils me témoignaient m'apparaît aujourd'hui comme la preuve de ce qu'il y avait de superficiel et même d'affecté dans la rosserie dont ils se targuaient volontiers."  et à propos d'Octave Mirbeau "Quelles canailles que les honnêtes gens!" disait il souvent.

 

canif-rouge-copie-1.jpgCe qui me surprend c'est toujours de recevoir ces livres "non coupés", ni même par les libraires qui les ont manipulés, catalogués, commentés, peut-être jamais lus, mais   marqués  "non coupé", mais c'est aussi un plaisir pour moi justement de les couper.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by worlddream - dans Blogage
commenter cet article

commentaires

Aristarque 10/09/2017 10:18

Les livres dédicacés et non coupé (ou seulement les premières pages) sont des services de presse envoyés aux rédactions de journaux et revues. Mais ils en reçoivent tellement qu'ils ne prenaient pas la peine de les couper et donc de les lire, sauf les premières pages pour s'en faire une vague idée.

Dreamer 11/09/2017 20:47

Merci de votre visite. Oui c'est possible pour les "SP". Mais dans mon cas le livre reçu était une biographie adressée par l'auteur à son sujet. Saturé d'être flatté?

Présentation

  • : Le blog de Dreamer
  • Le blog de Dreamer
  • : Mes recherches, mes collections, mes rencontres, et surtout la démarche à partir d'un rève: vivre des passions sans limite. Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream"
  • Contact

Profil

  • Dreamer
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.

Recherche

Catégories