Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 13:31

Les artistes peuvent vivre grâce aux amateurs.

 

 

 

Photos 0001

C'est ce qu'à pu reconnaitre Mariette Lydis dans une lettre à Carmen Jaubert en 1968, elle se souvenait du temps où les achats de peintures par le Colonel John O'Driscoll, comme les achats d'exemplaires de beaux livres illustrés par la maison d'Ernest Maggs lui permettaient de soutenir son train de vie.

 

La belle Mariette, avec son énorme émeraude au doigt, et son collier d'un rang de perles avait besoin du succès, ses habitudes de logement dans les grandes demeures ou les belles chambres d'hôtel, particulièrement le Crillon à Paris ne pouvaient qu'annoncer ses exigences au niveau des prix de ses oeuvres.

 

dirscoll styloQui était donc le Col Driscoll?   Engagé comme cadet dans l'aviation US, il est formé à Fort Worth, il fait partie au début de la guerre d'une équipe aux missions secrètes, volontaire pour l'Europe (né le 27 mai 1915 son deuxième prénom est Joffre), il est en service pendant 26 mois dans la 8th armée basée à Hethel,  depuis l'Angleterre il part bombarder l'Allemagne,  l'italie, les côtes du nord .

En mission à Paris dès la Libération, il travaille en septembre 1944 avec le Dr Clarence N. Hickman sous la direction du Col Pash. Puis responsable du bureau des participations (Advisory Group for Aeronautical Research and Development) de l'OTAN et du MWDP en 1956,  il participe à des négociations pour les mise au point d'armements nouveaux (il fut le premier à s'intéresser au projet britannique d'avion à décollage vertical *1).

 

En 1948 -49 il retourne en formation à l'université Maxwell de l'US Air Force à Montgomery-Alabama. Il fit des stages au cours desquels il fit connaissance de John A. Wheeler (*2) (qui participa à la création d'une société de consulting à sa retraite de l'USAF: Allied Research Associates Concord, Mass.). Son épouse Liz soupçonne que lors de mission dans le désert du New Mexique, il a peut être été contaminé, ce qui serait l'origine de son cancer, peut être aussi l'origine de la leucémie transmise à  son fils. Ce qui est certain c'est qu'il effectua à Rosswellune partie de sa carrière, base qui en Juillet 1947 fit naitre bien des hypothèses (extra terrestres, OVNI ou missile nucléaire? La base de Rosswell est la seule base des bombardiers nucléaires).

 

Les missions du Col O'Driscoll le menèrent à Berlin, où il organisa le passage du rideau de fer au premier transfuge de l'est.

 

Il fit aussi la connaissance des Lindbergh lors d'un vol entre Paris et la Virginie où il avait sa famille. Il s'en expliqua dans des mémoires et aussi dans un enregistrement effectué par des journalistes de la radio anglaise.

 

Photos-0002.jpgEn 1961, il s'installe dans un vieux château d'Irlande, pays d'origine de ses ancêtres, Castle Matrix. Il y conçoit des projets de centre culturel, de maison d'hôte, il prévoit d'y inviter Mariette Lydis pour organiser des séminaires de formation artistique. Mais il fallut plusieurs années pour la restauration du vieux Castel et la mort de Mariette en 1970 (âgée de 83 ans) mit un terme à cet espoir de rencontre. (*3)

  Il a longtemps conservé les relations de ses années de responsabilités à l'OTAN établies de 1953 à 1967. Il recevait à Castle Matrix  ses anciens amis: Pierre Marie Gallois (*4), Charles Lindbergh ou suivait leur actualité  en collationnant des coupures de presse en particulier sur les services secrets tel le transfuge Oleg Antonovich Gordievsky en septembre 1985.

 

Notes

*1/ Initiés par des recherches allemandes entre 1941 et 1944, l'idée d'avion à décollage vertical (VTOL) s'est généralisé aux US, en Angleterre, également en France dans les années 50. La plupart des solutions passaient par un placement vertical du fuselage (comme une fusée), un ingénieur français, Michel Wibault, considérait qu’un avion qui pourrait décoller verticalement d'une attitude plus conventionnelle serait une meilleure solution pour un avion de combat VTOL. Wibault a alors commencé à esquisser un appareil monoplace monomoteur, appelé Gyroptère, pour des missions nucléaires tactiques. En 1955/56, Wibault approche les gouvernements Français et US dans l'espoir de recevoir un soutien pour son projet, mais sans résultats.

 

Malgré cela, le Mutual Weapons Development Programme (MWDP) de l’OTAN, basé à Paris, montrait un certain intérêt pour le programme Gyroptère. Le chef du développement aéronautique du MWDP, le colonel Johnny Driscoll, fait parvenir un rapport sur le concept de Wibault en mars 1956 à Bristol Aero-Engines en Angleterre. http://prototypes.free.fr/p1127/p1127-2.htm

 

 

*2/  Nouvelle du 20 Avril 2008,   in the  The Spokesman-Review

Physicist John A. Wheeler, who had a key role in the development of the atom bomb and later gave the space phenomenon black holes their name, has died at 96.

Wheeler, for many years a professor at Princeton University, died of pneumonia last Sunday at his home in Hightstown, said his daughter, Alison Wheeler Lahnston.

Wheeler rubbed elbows with colossal figures in science such as Albert Einstein and Danish scientist Niels Bohr, with whom Wheeler worked in the 1930s and ‘40s.

“For me, he was the last Titan, the only physics superhero still standing,” Massachusetts Institute of Technology scientist Max Tegmark told the New York Times. During World War II, Wheeler was part of the Manhattan Project, the scientists charged with using nuclear fission to create an atomic bomb for the United States.

Unlike some colleagues who regretted their roles after bombs were dropped on Japan, Wheeler regretted that the bomb had not been made ready in time to hasten the end of the war in Europe. His brother, Joe, had been killed in combat in Italy in 1944.

Wheeler later helped Edward Teller develop the even more powerful hydrogen bomb.

The name “black hole” – for a collapsed star so dense that even light could not escape – came out of a conference in 1967. Wheeler made the name stick after someone else had suggested it as a replacement for the cumbersome “gravitationally completely collapsed star.”

Los angeles

 

*3/  Castle Matrix  Ireland Co Limerick Rathkeale.

 

*4/ Le Général Gallois fut en 1954 le représentant de la France à l'Otan, il fut l'initiateur auprès du Gl De Gaulle de la théorie de la dissuasion nucléaire, il est décédé le 23 Août 2010. Il contribua souvent par ses chroniques au journal "les cahiers de la République" (Présidé par Pierre Mendès-France) avant d'être embauché par Dassault. link 

Partager cet article

Repost 0
Published by worlddream - dans Mariette Lydis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dreamer
  • Le blog de Dreamer
  • : Mes recherches, mes collections, mes rencontres, et surtout la démarche à partir d'un rève: vivre des passions sans limite. Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream"
  • Contact

Profil

  • Dreamer
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.

Recherche

Catégories