Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 08:57

C'est une aventure étrange et un grand hasard, qui m'a fait rencontrer Henri de Meeûs.

 

Mon épouse circulant en voiture dans la campagne seine-et-marnaise, le son de sa radio s'est échappé, elle a cherché la station audible, et après quelques instants musicaux, entendu une annonce au sujet d'un colloque Montherlant en Belgique. Connaissant mon intéret depuis la lecture du livre "Les Garçons" pendant mon service militaire en 1969, pour cet auteur que j'ai depuis exploré, elle m'a parlé à son retour de cette information. Faute de date et de références, je me suis mis à la recherche sur l'écran de mon ordinateur, par une question sur alta-vista (je suis vraiment allergique à Google) j'ai instantanément eu la réponse par un programme et une adresse mail, comme la réunion était proche je sollicitais les moyens d'y assister, le Colloque était gratuit mais à l'inscription l'organisateur, le Comte De Meeûs me répondait que sauf désistements, l'assemblée était complète. Ma passion pour l'écriture de Montherlant, la documentation et les correspondances que j'avais collectionnées, m'avaient déjà poussé à rencontrer Saint-Robert qui figurait parmi les intervenants à cette journée, cela me donnait aussi une raison pour y assister. Enfin un nouveau message m'informait de la disponibilité de deux places, mon épouse et moi avons pu nous embarquer par le TGV pour une journée bruxelloise.

Malgré la vitesse du taxi, entre l'heure d'arrivée et le début de la conférence, il nous fut impossible d'entendre le discours d'accueil de l'ambassadeur de France.  Dans cette grande salle, où pas un fauteuil n'était libre, nous avons assisté aux conférences dans une pénombre impressionnante, aux lectures et représentations, aux débats. Au lunch de la pause de midi, j'ai pu faire dédicacer le livre de Philippe de St Robert que j'avais apporté, discuter avec un couple d'amateurs belges qui m'ont expliqué avoir été en retard, car de la banlieue de Bruxelles, ils avaient mis plus de temps pour venir que nous depuis la gare TGV de Marne la Vallée. J'ai glissé quelques mots de félicitations à Henri de Meeûs, et l'ai encouragé à publier les textes des intervenants, il m'a exposé que le financement seul pouvait être un problème, mais qu'il faisait effectivement tout pour y aboutir, les auteurs devant lui confier leurs essais.

 

montherlant_profil.jpgNous avons depuis établi quelques échanges, sur des trouvailles de documents, sur des réflexions à la sortie de tel ou tel ouvrage, mais surtout le site que Monsieur de Meeûs avait créé pour supporter le document d'inscription à cette fameuse journée, avec la détermination d'un Belge pour communiquer sur un auteur qui fit l'honneur de la France dans les années 60 par la diffusion de ses ouvrages dans les ambassades du monde entier, devenait un rassemblement d'informations et une mine à ciel ouvert, qui devenait incontournable. Nous avons reçu l'information de la disponibilité des actes du colloque de septembre 2007,j'ai dès réception de mes deux exemplaires, l'un pour la collection, l'autre pour les annotations et l'encouragement, apprécié la clarté de l'impression et reconnu dans sa présentation la simplicité et la fierté qu'entraîne la passion du comte de Meeûs.

 

J'ai toujours eu plaisir à communiquer des documents de mes recherches, des achats en vente ou chez les libraires, quand je trouve une lettre, il est rare qu'on ne trouve une explication par la consultation du site ou, par un échange de mails on partage nos impressions. Nous nous sommes évidemment revus lors des journées de la Sorbonne, dont il fut heureusement le premier à me faire connaître l'existence.

Son projet depuis quelques temps, (à mes sollicitations il me répondait quelquefois être très occupé par une mise en page délicate), surtout après la lecture de quelques ouvrages récents sur Montherlant plutôt décevants, était de rassembler les textes (et images) de son blog sur un support papier, car ce qui se manipule facilement sur l'écran, est plus "solide", matériellement représenté sur le papier.

 

J'ai donc un grand plaisir à communiquer qu'aujourd'hui il est possible d'acquérir l'un des rares exemplaires, de cet opus de 450 pages, qui présente "enfin" le Montherlant que nous aimons, tel que l'on doit se représenter un auteur à  percevoir dans son oeuvre, parce que c'est la construction et non la façon de construire qui compte. Je partage en cela la vision de Monsieur de Meeûs, comme celle qu'en avaient Mariette Lydis et Montherlant sur leurs oeuvres.

Je m'aperçois que nous sommes le jour anniversaire de cette fameuse journée, où tout a commencé avec le symbole tant du site, que des ouvrages des actes et de ce "Pour Montherlant"  est toujours ce portrait qui figurait seul éclairé sur la scène à Bruxelles.

 

http://www.montherlant.be/images/photos/Souscription_Pour-Montherlant.pdf

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by worlddream - dans Montherlant
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dreamer
  • Le blog de Dreamer
  • : Mes recherches, mes collections, mes rencontres, et surtout la démarche à partir d'un rève: vivre des passions sans limite. Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream"
  • Contact

Profil

  • Dreamer
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.
  • Collectionneur qui mène son enquête. Avec plein de surprises, de découvertes et de rencontres qui parfument l'existence.

Recherche

Catégories