Mes recherches, mes collections, mes rencontres, surtout la démarche à partir d'un rêve: vivre des passions sans limite.
Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream" ou "Malydis" ......
Seuls les nom et adresse sur les commentaires et abonnés news sont conservés. Aucun usage différent n'est fait de ces données. 

Policies & Copyright
About Copyright:

The content of posts on this blog are the intellectual property of www.malydis.eu
You may not reprint any posts, in full or in substance, without the written permission of dreamer@malydis.eu. If you cite information or quote from this blog, please say it came from www.malydis.eu; a link to the original blog would be considerate, and helpful to your readers.
I am happy to share information, but please do not post my images without written permission. I try to respect the copyright of others, and, if you think I have violated your copyright, please contact me immediately and I will remove the image. "Contact":  dreamer@malydis.eu      If an image is labeled “Malydis”, I have taken that photograph.

Comment policy: Corrections and additions are welcome; please be courteous. This is a community of people with shared interests. I may edit a comment for spelling, punctuation,  or length, but I will try to be faithful to your intent.

MALYDIS

Mes recherches, mes collections, mes rencontres, surtout la démarche à partir d'un rêve: vivre des passions sans limite. Les pages comme les articles seront modifiées en fonction des nouvelles trouvailles. Les documents présentés et les textes, sont ma propriété et tout usage ou publication doit obtenir mon autorisation, à demander par contact. Copyright "WorldOfDream" ou "Malydis" ...... Seuls les nom et adresse sur les commentaires et abonnés news sont conservés. Aucun usage différent n'est fait de ces données. Policies & Copyright About Copyright: The content of posts on this blog are the intellectual property of www.malydis.eu You may not reprint any posts, in full or in substance, without the written permission of dreamer@malydis.eu. If you cite information or quote from this blog, please say it came from www.malydis.eu; a link to the original blog would be considerate, and helpful to your readers. I am happy to share information, but please do not post my images without written permission. I try to respect the copyright of others, and, if you think I have violated your copyright, please contact me immediately and I will remove the image. "Contact": dreamer@malydis.eu If an image is labeled “Malydis”, I have taken that photograph. Comment policy: Corrections and additions are welcome; please be courteous. This is a community of people with shared interests. I may edit a comment for spelling, punctuation, or length, but I will try to be faithful to your intent.

Hermann Marx

com

Comme on le devine, le collectionneur doit être riche. Souvent le banquier qui réussit le devient et protège ses placements dans les œuvres d'art, et la raison du succès d'un banquier est sa discrétion. Il me fut très difficile d'identifier la source des moyens importants dépensés par Erica Marx, fille d'un riche collectionneur, je livre ici quelques éléments de ma recherche. Les années ne sont pas si anciennes, les archives ne se laissent pas consulter si facilement.

Hermann Marx serait de la famille de Karl (jusqu'à présent je n'en ai que des affirmations) mais des signes comme le fait de l'association avec Nelke d'un Philips qui pourrait être l'oncle de Marx.

Il est décédé le 24 Août 1947, laissant un héritage considérable à ses enfants (Erica, Ursula et Robin). On trouve 1807 objets légués au British Muséum.

C'est cet héritage (vendu en partie par Sotheby's 24 mai 1948) qui permit à Erica de financer en 1951-1952 sa maison d'édition d'Aldington, à l'origine créée avec Mariette Lydis à Winchcombe en 1940 Hand & Flower Press. Une seconde vente chez Chrities au décès d'Erica le 23 juin 1976 comprendra un livre d'heures revendu 192 000$ en salle encore chez Christies le 29 novembre 2000 . Les propriétés de Cobham-Surrey (Fairmill, 6 Cedar avenue) et la vieille ferme Farm Place d'Ockley (comprenant plusieurs centaines d'hectares) furent vendues par Knight, Frank and Rutley ou transformées en fondation charitable. http://www.britishlistedbuildings.co.uk/en-290329-farm-place-ockley-surrey/map#.VrHPNI1IhPY .

 

Hermann réalise sa fortune à la vente de ses parts dans la Banque Cull et CO lors du décès d'un des quatre associés Gilbert Russel en 1942 qui a conduit à la cession à la Morgan Grenfell , filiale anglaise de JP Morgan US, rachetée en 1990 par Deutsche Bank.  Ref: Ultramar: A Golden Adventure, Paul Atterbury,1985. The Life of Ian Fleming, John Pearson, 1966. Ian Fleming, Andrew Lycett, 1995. The pride of Lucifer Dominic Hobson 1990. 

11 Throgmorton Avenue, Bishopsgate, London Siege de Cull &Co et depuis Deutsche Bank of London

11 Throgmorton Avenue, Bishopsgate, London Siege de Cull &Co et depuis Deutsche Bank of London

D'abord jeune employé dès 18 ans dans la banque Nelke, Philips & Co, puis associé avec Paul Nelke qui partageait ses goûts pour les œuvres d'art, il créé, pour participer à la réorganisation d'après guerre, en 1921, une nouvelle banque d'affaires avec le gendre de Nelke, Gilbert Russel (le fils de Lord  Arthur Russel associé par ailleurs avec Vickers et Jack Churchill), Anders Eric Knös Cull et Hugh Leonard Micklem (autre financier et grand collectionneur d'art). On trouve ces informations entre autre grâce au témoignage de Ian Fleming qui fut leur employé en 1933.

Les affaires des quatre associés entrainés par Hermann Marx, furent fructueuses, ils investirent dans les recherches pétrolières et s'engagèrent avec des partenaires eux mêmes grands aventuriers et grands collectionneurs au bon moment: l'arménien Calouste Gulbenkian enrichi dans le pétrole d'Irak, la British Celanese dans la chimie des nouveaux textiles, la recherche pétrolière vénézuelienne avec capitaux anglais et des investisseurs sud africains des mines d'or comme Cecil Rhodes et  Charles Rudd chez Ultramar PLC depuis 1935, auprès de l'irlando-américain Alfred Chester Beaty dans les mines d'or et de cuivre.

 

Chester Beatty, peinture par le gendre de Hermann Marx, Colin Colahan. (Musée C Beatty)

Chester Beatty, peinture par le gendre de Hermann Marx, Colin Colahan. (Musée C Beatty)

Pour terminer cet article, je ne peux que faire remarquer, que les réussites de l'activité des immigrés en Angleterre dans les milieux de la finance, s'ils ont été le fruit de leur habileté dans la prise de risque, s'accompagnent aussi des profits dans les placements sur les valeurs nécessaires dans divers conflits: à commencer par la guerre des Boers en Afrique du Sud autour des mines d'or, puis la première guerre mondiale, jusqu'à la seconde guerre avant la guerre froide. Dans tous ces cas les services de renseignements britanniques sont particulièrement intervenus en surveillant leur activité, voire en les soupsonnant sans apporter de preuves. Paul Nelke en 1913, Ian Fleming en 1933, et les notes de police sur la fréquentation entre Erica Marx et Una Avery (femme du pro-nazi John Amery exécuté pour trahison en décembre 1945)  qui ont laissé des traces dans les archives du MI5 dévoilées en septembre 1999.

Compléments décembre 2017: Hermann Marx avait un autre fils Manfred (Paul Daniel) pilote de la Royal Air Force et décédé en combat aérien en défendant Londres, Erica a probablement choisi le pseudo Robert Manfred pour lui rendre hommage en publiant ses poèmes. En 1951 était inaugurée la création à Ashtead d'un ensemble de 20 logements financés par une donation Marx pour l'œuvre de charité de l'armée "Haig Homes" créée par le Marshal Douglas Haig chef de l'armée anglaise engagée dans la 1ere guerre mondiale.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article